CyberBulletin No 11Été 2012 L'alUMni de l'Université de Moncton

Vendredi 25 déc 2015

 

Campus d’Edmundston
Campus de Moncton
Campus de Shippagan

Accès à l’information etprotection de la vie privée
Bibliothèques
Bourses et aide financière
Calendrier des événements
Collation des grades
Commander des cartes d’affaires
Dossier étudiant (MANIWeb)
Facultés
International
Logos de l’Université de Moncton
Médias sociaux
Offres d’emploi
Programmes d’études
Publications de l’U de M
Recherche, création et innovation
Reconfiguration des programmes
Rectorat
Répertoire universitaire
Services
Sports universitaires
U de M en bref

 

Choisir l’U de M
Étudier à  l’U de M
Je veux visiter l’U de M
Programmes d’études
Admission
Trousses d’inscription
Vous êtes…
Coûts d’une annéeuniversitaire
Bourses et aide financière
Programme d’appui à la réussite
Logement
Vie étudiante
Service d’accès et de soutienà l’apprentissage
Demande de renseignements
Calendriers
Nous joindre

 

Ma vie étudiante
Bonne rentréeuniversitaire!
Programmes d’études
Programme d’appuià la réussite
Inscription
Bourses et aide financière
Énoncé des droitset responsabilités
Sports universitaires
Collation des grades
À l’honneur
Nouvelles en provenancedes campus
Nous joindre

 

L’Université partout en tout temps!
Choisir son programme d’études
Horaire des cours
Étudier à distance
Perfectionnement professionnel
Pour vous tenir informé / nous joindre
Séances d’information à venir
Learn French
Foire aux questions
English Section

 

Associations d’anciens,anciennes et amis
Changement d’adresse
Nous joindre

 

Accueil – Nouvelles
Pourquoi appuyerl’Université de Moncton
Fonds de boursesClément-Cormier
Pour faire un don
Cercles de reconnaissance
Campagne du personnel :« Moi, j’embarque ! »
Dons in Memoriam
Façons de donner
Campagne :« Laissez-y votre marque »
Création d’un fondsde bourses capitalisé
Impact des dons – Bourses
Les avantages pour vous
Nous joindre
English Section

 

À propos
Associationset comités
Régimesde pension

Service desressourceshumaines
Commander descartes d’affaires

 

À propos
Questionsfinancières
Financement desétudes
Renseignementssur les études
Appui à la réussite
Rôle des parents
Renseignementsutiles
Glossaire
Dates à retenir

 

> Faculté des arts et des sciences sociales
 

 

Actualités
L'alUMni
Diplômées, diplômés et amis
Étudiantes et étudiants
Album photos
Publications
Prix d'excellence
Contactez-nous

Cyber-Bulletin No 11 – Été 2012

 
 

 

 

Édith Butler et Gaetan Lanteigne seront honorés par l’AAAUM

L’AAAUM rendra hommage à deux de ses diplômés lors de sa Soirée Ovation qui aura lieu le 18 octobre prochain, au Delta Beauséjour de Moncton. La Soirée Ovation est la nouvelle appellation de l’événement annuel, organisé par l’AAAUM, pour célébrer les accomplissements et la persévérance de ses diplômés.

La chanteuse Édith Butler recevra l’Ordre du mérite des diplômées et diplômés de l’Université de Moncton. Cet Ordre souligne la contribution exceptionnelle d’un membre qui fait honneur à son alma mater et à sa profession, que ce soit dans le domaine religieux, politique, socioéconomique, scientifique ou encore artistique.

« La trajectoire de cette artiste de grande renommée est impressionnante », a déclaré la présidente de l’AAAUM,Marie-France Doucet. « Formidable ambassadrice de l’Acadie, Édith Butler est l’une des premières artistes à avoir contribué au rayonnement de la culture acadienne, au Canada et dans le monde entier. » L’AAAUM remettra le prix Émergence à Gaetan Lanteigne, enseignant au programme de Gestion de la petite et moyenne entreprise offert au CCNB – Campus de la Péninsule acadienne. Institué en 2008, ce prix a pour but de mieux faire connaître cette nouvelle génération de diplômées et diplômés qui se distingue dans différentes sphères d’activité, que ce soit en menant une carrière exceptionnelle ou en s’impliquant activement au sein de la communauté.

« Engagé pleinement au sein de sa collectivité, M. Lanteigne fait preuve d’un leadership hors du commun », a souligné Marie-France Doucet. « Personne motivée et motivante, Gaetan Lanteigne est une source d’inspiration et un modèle de détermination pour les jeunes diplômées et diplômés de l’Université. »

Édith Butler

Conteuse, chanteuse et musicienne, Édith Butler est née à Paquetville, dans la Péninsule acadienne. Son action, fière et pionnière, a tracé la voie à une importante relève artistique et musicale.

Détentrice d’un baccalauréat ès arts de l’Université de Moncton et d’une licence ès lettres de l’Université Laval, Édith Butler a fait ses débuts sur scène au Collège Notre-Dame d’Acadie pour ensuite amorcer sa carrière à la radio de Radio-Canada, à Moncton, en chantant un répertoire principalement folklorique. En 1962, elle s’est jointe à Singalong Jubilee, émission de télévisioncountry-folk, réalisée à CBC Halifax.

Édith Butler s’est produite sur les plus grandes scènes du Canada, des États-Unis, de l’Europe, dont l’Olympia, à Paris. Au Japon, lors de l’exposition universelle d’Osaka en 1970, elle a donné 500 spectacles au Pavillon du Canada.

Sa discographie comprend quelque 300 titres répartis sur 27 albums. Elle compte d’innombrables grands succès, dont Avant d’être dépaysée, Marie Caissie, L’Acadie s’marie, Je vous aime, ma vie recommence, L’hymne à l’espoir et Un million de fois je t’aime. En 2007, sa chanson Paquetville a été intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens.

Décorée Officier de l’Ordre du Canada, Chevalier de l’Ordre national du mérite de la République française, Chevalier de l’Ordre des francophones d’Amérique et Chevalier de l’Ordre de la Pléiade, Édith Butler a également reçu le Prix Dre Helen Creighton pour l’ensemble de sa carrière, le grand prix du disque de l’Académie Charles Cros, le Prix du gouverneur général du Canada, trois Félix, un prix Hommage Éloizes, trois doctorats honorifiques, le titre de princesse amérindienne honorifique de la nation Abénakis et le prix Hommage de la Société des auteurs et compositeurs du Canada, pour l’ensemble de sa carrière d’auteur-compositeur. Dans le cadre d’une série de timbres-poste célébrant les plus grands artistes canadiens de la chanson, Postes Canada a émis, en 2009, un timbre à l’effigie de la chanteuse.

Gaetan Lanteigne

Originaire de Sainte-Cécile, dans la Péninsule acadienne, Gaetan Lanteigne oeuvre depuis 10 ans dans le développement économique et le domaine des affaires. Il est présentement enseignant au programme de Gestion de la petite et moyenne entreprise, offert au CCNB – Campus de la Péninsule acadienne.

Il détient un baccalauréat en commerce de l’Université de Moncton, ainsi que plusieurs certificats, dont administration du personnel, gestion des services financiers, finance et éducation des adultes. Il est également diplômé en techniques d’imprimerie coop et en techniques de gestion de la petite et moyenne entreprise du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick – Campus de Dieppe. Il poursuit, à temps partiel, un programme de maîtrise en administration des affaires de l’Université de Moncton.

Depuis l’obtention de son diplôme en commerce, M. Lanteigne s’est engagé pleinement au sein de sa communauté. Il est président du district des services locaux (DSL) de Haut-Sheila et président du regroupement des 18 comités consultatifs des DSL de la région de Péninsule-Sud. Il est membre fondateur de l’initiative Ensemble vers l’avenir, membre fondateur du Club Toastmaster ComMunique Acadie, de Tracadie-Sheila, et membre du conseil d’administration de l’initiative Véloroute Péninsule acadienne. Il est également membre fondateur, personne-ressource et président du conseil d’administration du Club entrepreneurs étudiants PhénoMènE Inc. et membre fondateur de l’entreprise éducative PhénoMécoE. Il est membre du conseil d’administration de l’Association des Clubs Entrepreneurs de la francophonie canadienne.

L’AAAUM renouvelle son partenariat avec la FÉÉCUM

De gauche à droite: Jérémie Léger, étudiant de 4e année en génie mécanique et membre de l’équipe de la Society of Automative Engineers (SAE); Marie-France Doucet, présidente de l’AAAUM; Marc Allain, étudiant de 5e année en génie civil et capitaine sortant de l’équipe de canoë de béton et Émilie Pellerin, étudiante de 4e année en génie civil, capitaine de l’équipe de canoë de béton.

L’AAAUM renouvelle son partenariat avec la Fédération des étudiants et étudiantes du Centre universitaire de Moncton (FÉÉCUM) en investissant 8 000 $ au Fonds d’initiatives étudiantes de l’AAAUM pour l’année 2012-2013.

Le fonds d’initiatives de l’AAAUM a pour but d’appuyer financièrement divers projets qui contribuent au développement et à l’épanouissement des étudiantes et étudiants, tant au plan académique que social. Ce soutien financier permet à différents groupes étudiants de réaliser des projets qui enrichissent la vie universitaire.

« La vie étudiante est très importante et l’implication des étudiantes et étudiants aux activités para-académiques est essentielle. Nous sommes heureux de les appuyer dans leur démarche par l’entremise du Fonds d’initiatives», explique Marie-France Doucet, présidente de l’AAAUM.

Grâce au soutien financier accordé en vertu de ce fonds, l’équipe de canoë de béton de l’Université de Moncton a pu faire l’achat d’une remorque.

« Pour les étudiantes et étudiants en ingénierie, il s’agit d’un achat qui allègera, dans le futur, le stress financier rattaché à leur participation aux compétitions. C’est le genre d’initiative, favorisant un impact direct et à long terme, que le partenariat souhaite soutenir », soutient Joëlle Martin, présidente de la FÉÉCUM.

Amy Secord

LL.B. (baccalauréat en droit) 2008

Amy Secord est originaire de Simcoe, en Ontario, et sa langue maternelle est l’anglais. Véritable francophile, elle détient un baccalauréat ès arts en langue et littérature françaises de l’Université Wilfrid Laurier et un baccalauréat en droit de l’Université de Moncton. «Le français a toujours occupé une place de choix dans ma vie», affirme-t-elle. Après avoir travaillé quelques années à Halifax, notamment pour le ministère de la Justice, elle décide en 2005 de poursuivre des études en droit à l’Université de Moncton. « Je tenais à étudier la Common Law en français », explique Amy Secord. « Même si je savais que cela représentait un défi additionnel, je réalisais qu’en bout de ligne les avantages seraient nombreux pour moi. »

Après un stage au sein d’un cabinet d’avocat d’Hamilton en Ontario, Mme Secord a été admise au Barreau du Haut-Canada, en 2009. Elle a d’abord travaillé comme avocate au sein d’une clinique d’aide juridique francophone au Centre francophone de Toronto. Elle se spécialisait, entre autres, en droit de l’immigration et des réfugiés. Depuis 2011, elle est avocate de service en droit de la famille auprès d’Aide juridique Ontario, à Toronto. À ce titre, elle procure sur-le-champ des conseils juridiques aux personnes à faible revenu qui se présentent au tribunal sans avocat. « Je suis la seule, au sein de mon équipe, à pouvoir représenter des clients en français et pour moi c’est un privilège, soutient-elle. « Sans mes études à l’Université de Moncton ça aurait été plus difficile de pratiquer le droit en français car je n’aurais pas maîtrisé pleinement la terminologie particulière de la Common Law. Ma formation m’a bien préparée à exercer une profession que j’adore.»

Elle réalise également du bénévolat auprès de Peacebuilders International, un organisme sans but lucratif qui coordonne un programme innovateur pour jeunes contrevenants appelé le Youth Circles. Le modèle des cercles de conciliation permet aux jeunes admis au programme de poser des gestes réparateurs et d’éviter le système de justice pénale.

Dévoilement

Logo du 50e anniversaire de fondation de l’Université de Moncton

La photo nous fait voir, de gauche à droite, le recteur, Raymond Théberge; Linda Schofield, présidente du comité du 50e et le graphiste André Goguen, qui a conçu le logo.

L’Université de Moncton lance cet automne les célébrations de son 50e anniversaire de fondation.

Le logo du 50e, conçu par André Goguen, graphiste au Service du recrutement étudiant, a été dévoilé par le recteur Raymond Théberge et la présidente du comité de travail du 50e, Linda Schofield.

Deux versions du logo ont été préparées. Celle qui comporte les mots « Université de Moncton » est destinée à une utilisation unique comme dans le cas d’épinglettes et autres objets promotionnels. L’autre version, plus simple, sera incorporée au logo de l’Université de Moncton, soit institutionnel ou d’un campus.

Le coup d’envoi officiel des célébrations du 50e anniversaire aura lieu cet automne. Restez aux aguets pour la programmation.

Bilan positif

Cours d’été international relatif aux droits de l’enfant offert par l’Université de Moncton

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Paul Robichaud, ministre du Développement économique et ministre responsable de la Francophonie; Raymond Théberge, recteur de l’Université de Moncton; Christian Whalen, défenseur des enfants et de la jeunesse par intérim du Nouveau-Brunswick et Bernard Richard, ancien défenseur des enfants et de la jeunesse du Nouveau-Brunswick, et président du Groupe de travail sur les droits de l’enfant dans l’espace francophone.

Du 8 au 18 août, l’Université de Moncton a accueilli plus d’une centaine de participants des Amériques, de l’Europe, de l’Asie et de l’Afrique, à un cours d’été international relatif aux droits de l’enfant.

Ce cours, une première au pays, était organisé en collaboration avec le Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse et le gouvernement provincial.

La formation a été axée sur l’article 31 de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies : le droit au repos, aux loisirs, au jeu, aux activités récréatives ainsi que le droit de participer librement aux arts et à la culture dans la communauté.

Le cours a été donné par une brochette d’experts internationaux dans le domaine de la défense de l’enfance et de la protection des droits de l’enfant, incluant notamment Claire Brisset, première défenseur des enfants de la République française; Bernard Richard, ancien défenseur des enfants et de la jeunesse du Nouveau-Brunswick et président du Groupe de travail sur les droits de l’enfant dans l’espace francophone, et Najat M’jid, rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie impliquant des enfants.

Le cours a été élaboré par le Groupe d’étude sur les droits de l’enfant de l’Université de Moncton. Ce collectif a été constitué en automne 2011, sur l’initiative du Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse, afin de créer un centre névralgique de recherche universitaire voué à l’analyse de la mise en oeuvre des droits de l’enfant dans la région de l’Atlantique, au Canada, et de façon comparative, ailleurs dans le monde.

La Ville de Moncton encourage ses élèves à fréquenter l’Université de Moncton – Campus de Moncton

Les élèves résidant dans la Ville de Moncton, qu’ils soient issus du système scolaire francophone ou anglophone, peuvent dorénavant bénéficier de bourses offertes par la Ville de Moncton. Ces bourses, proposées à tous ceux et celles qui reçoivent leur diplôme d’une école secondaire de la Ville de Moncton, donnent une raison de plus aux élèves de s’inscrire à l’Université de Moncton.
La Ville de Moncton et l’Université de Moncton ont annoncé plus tôt, cette année, la mise sur pied de deux fonds de bourses. L’un est destiné aux élèves issus des programmes d’immersion des écoles de la ville, pour encourager les élèves de ces programmes à s’inscrire au Campus de Moncton.
Le deuxième est un fonds de bourses de valeur égale pour les élèves qui résident à Moncton et qui évoluent dans le système scolaire francophone. Pour se qualifier à l’une de ces bourses, les élèves issus du système francophone doivent résider dans la Ville de Moncton, doivent démontrer un besoin financier et un bon rendement académique.
Le Fonds de bourses de la Ville de Moncton pour étudiants en immersion est un fonds innovateur qui encourage les élèves provenant des programmes d’immersion des écoles de la ville de Moncton à s’inscrire à l’Université de Moncton. Celles et ceux qui désirent fréquenter l’Université de Moncton auront accès, pendant leur première année, à un « Groupe-Pont » qui facilitera l’intégration des élèves dont la langue maternelle n’est pas le français. Les élèves en question auront ensuite accès à toute la gamme des programmes offerts à l’Université de Moncton.
De plus, l’approche intégrée de l’immersion a l’avantage de permettre aux participantes et participants de compléter leur formation dans la même période que les étudiantes et étudiants inscrits aux programmes réguliers. Pour plus d’information sur le programme d’immersion au Campus de Moncton, veuillez visiter le site web www.umoncton.ca/umcm/immersion.
Au total, onze élèves ont reçu la bourse pour élèves en immersion au printemps 2012 et les premiers récipiendaires feront leur entrée au Campus de Moncton cet automne.

Parlez-nous de VOUS

Nous sommes intéressés de savoir ce que vous devenez …

Vous avez reçu un prix ou une nomination, vous avez accédé à de nouvelles fonctions ou encore vous avez réalisé un exploit dont vous êtes particulièrement fier, envoyez-nous un petit mot pour que nous puissions partager les bonnes nouvelles avec vos collègues universitaires à : aaaum@umoncton.ca

 

 

Vous avez des questions à poser ou des commentaires à formuler?

Faites-nous en part : aaaum@umoncton.ca

On vous a fait parvenir le présent Cyber-Bulletin parce que vous êtes ancien, ancienne ou ami de l'Université de Moncton ou parce que vous vous êtes inscrit par courriel ou téléphone. Si vous ne voulez plus obtenir ce genre de courriel, vous pouvez vous désabonner en tout temps.

Pour en savoir plus sur notre politique de confidentialité, cliquez ici.

© 2012, Université de Moncton. Tous droits réservés.

AAAUM

18, avenue Antonine-Maillet, bureau 300 Moncton NB E1A 3E9

Téléphone : 506.858.4130

Sans frais : 1.888.362.1144

Télécopieur : 506.858.4108

Courriel : aaaum@umoncton.ca

Url : www.umoncton.ca/umcm-lalumni

FaceBook : facebook.com/umcm.anciens

Accueil  |  Salle des médias  |  Urgence  |  Assistance technique
© 2015, Université de Moncton. Tous droits réservés.

Cyber-Bulletin No 11 – Été 2012 | L'alUMni de l'Université de Moncton